Ach... les montagnes d’Eilat ! Des endroits comme ça, je n’en connais point d’autres. Une telle variété de paysages, de roches de panoramas, de phénomènes géologiques doit être difficile à égaler.

Et en plus, cette région est très peu connue des touristes qui se bornent à faire un séjour bronzette à Eilat. Tant mieux... ça n’en sera que plus tranquille sur les sentiers (à moins que vous tombiez sur un groupe scolaire...!).

Mais qu’est ce qui fait la particularité des montagnes d’Eilat ? La dépression syro-africaine, la plus grande faille sur la surface de la terre, 6000 km de long de la rivière du Zambèze en Afrique jusqu’aux monts du Taurus en Turquie... voilà la source de tous ces magnifiques paysages.

Non contente d’avoir ouvert le gigantesque fossé d’effondrement (graben) de la Aravah, cette dépression a également créé tout un tas d’autres failles parallèles. Entre ces failles, vous avez des effondrements d’un coté, des soulèvements de l’autre, des millions d’années d’érosion qui ont creusé des canyons et oueds dans tous les sens... en bref, un sacré méli-mélo géologique et surtout multicolore.

DSCN0135

Vous voyez l’espèce de gros pavé au bas de la photo ? Dessus il y a une inscription qui dit : « ici, en 1 pas vous franchissez 500 millions d’années ». Et c’est effectivement le cas, regardez : à droite vos avez le massif magmatique pré-cambrien de près de 550 millions d’années. À gauche, vous avez un ancien plancher océanique calcaire, un p’tit jeune de quelques 50 millions d’années. À l’extrême gauche on distingue le fossé de la Aravah bordé par les montagnes jordaniennes d’Edom. Droit devant, vers le nord, on aperçoit très nettement la faille et on peut imaginer les canyons gréseux (la couche intermédiaire entre le socle magmatique et le calcaire) qui la traversent.

En terme de randonnée, on a de quoi s’occuper largement pendant une semaine. Un autre avantage des montagnes d’Eilat est que toutes les randonnées sont modulables. Par exemple, l’oued Gishron : vous pouvez le faire dans son intégralité soit 1 grosse journée de marche (8h), ou alors le décomposer en 3 ou 4 segments de durées variables, de 1h à 6/7h. Je donne souvent cet oued en exemple car il est le plus emblématique, peut-être le plus beau, cumule toutes les roches et les reliefs, et termine en beauté sur les plages de la mer Rouge.

DSC_0154_New1 DSC_0173_New1

On fait l’ascension du mont Schlomo, soit en boucle (5/6h) ou en A/R (3h), ou avec descente vers l’oued Netafim et retour sur Eilat à pied (6/7h).

DSCN0139 DSCN0156

Vous avez aussi toute la partie des piliers d’Amram et du canyon Skhoret, plus au nord, qui abrite plusieurs sentiers.

DSCN0061 DSCN0074

Et aussi le parc archéologique et géologique de Timna où on peut rejoindre les différents sites archéologiques par de très jolis sentiers (variés of course !).

ArcheTimna Timna1

En ce qui concerne l’hébergement vous avez de tout : auberges bien situées près de la plage, hôtels de toute catégorie, gîtes citadins, auberge de jeunesse en dortoirs à Coral Beach.

Si vous désirez faire un séjour d’une semaine à Eilat, en randonnée liberté (vous vous promenez tous seuls à l’aide d’un road-book), contactez Akaoka : www.akaoka.com .

DSCN0173 DSCN0174

 

DSCN0141 DSCN0187

Les photos sont en droits réservés (auteurs : Florian, Anna et moi). Si vous les utilisez, merci de mentionner la source.