Suite de notre voyage de reconnaissance dans le sud d’Israël.

Après le Negev central, nous poursuivons notre route en passant par les deux autres cratères érosifs, le grand cratère (Makhtesh gadol) et le petit cratère (Makhtesh katan). Cela nous permet d’avoir un meilleur aperçu sur ce phénomène des cratères érosifs car ils sont plus petits et on en voit l’ensemble d’un seul coup d’oeil (makhtesh gadol).

On arrive au sud  de la mer Morte, lieu unique au monde, étonnant, fascinant... Je pense lui consacrer un article à part tellement il y a de choses à raconter sur ses propriétés, qu’elles soient thérapeutiques, cosmétiques et même industrielles. panorama

judean_desertLa mer Morte est bordée par le désert de Judée qui abrite de profonds canyons spectaculaires comme le Hemar, le Tséélim, le Mishmar, le Dragot et d’autres.

Les autorités des réserves naturelles ont équipé ces canyons d’échelles et de mains courantes  permettant de réaliser des randonnées sublimes sans être arrêté par la verticalité impressionnante de leurs falaises. Il n’est pas nécessaire d’être un as de l’escalade, les sentiers sont bien sécurisés, et tant qu’on ne souffre pas de vertige tout le monde peut y accéder. Hiking_in_Nahal_Mishmar__tb120703070

Dans le canyon du nahal (oued) Mishmar on passe au dessus d’une grotte où a été retrouvé un trésor datant de l’époque chalcolithique, soit vieux de 5 à 6000 ans. tresor_MichmarIl s’agit d’objets, sculptures et figurines en cuivre (442 en tout), probablement utilisés pour le culte. Un ancien temple de cette époque a été découvert dans la réserve d’Ein Gedi, à quelques kilomètres de là, et certains archéologues pensent que ce trésor provient de ce temple.

Une visite à la mer Morte ne saurait être complète sans l’ascension à la forteresse hérodienne de Massada. Hérode le grand, roi de Judée, contemporain de Cléopatre, Marc-Antoine puis d’Auguste, était un roi batisseur. On lui doit le second temple de Jérusalem (détruit par les Romain en 70 ap. J.C.), la ville de Césarée et de nombreuses forteresses du désert comme Massada, Hérodion, Hourcania et d’autres.

MassadaMassada est restée célèbre à cause du suicide collectif des Zélotes (73 ap. J.C.), dernier bastion à résister aux Romains.

Plusieurs possibilités pour y monter, par le téléphérique ou à pied. On peut y faire une jolie randonnée en boucle en longeant le site vers le nord, puis en grimpant à gauche sur le sentier qui mène vers le coté ouest. Petite ascension un peu raide qui débouche sur le plateau où se trouvent les vestiges du camp principal de l’armée romaine. On continue vers le sud et montons à gauche (est) vers la forteresse par la rampe Romaine, fameuse rampe artificielle qui leur a permis de briser la résistance des Zélotes. Courte ascension qui débouche sur la forteresse, très intéressante à visiter. Comptez 2h pour la visite, plus si vous êtes férus de vestiges archéologiques. Superbe panorama sur la mer Morte et les montagnes jordaniennes.

La descente s’effectue coté est par le sentier du serpent (Snake path). L’entrée à Massada est payante, voir le prix de l’entrée d’Ein Avdat dans mon précédent post.

Il est aussi possible de monter et/ou descendre par le téléphérique.

À une quinzaine de kilomètres au nord, se trouve le petit joyau du désert de Judée et de la mer Morte : la réserve d’Ein Gedi (la source du chevreau).

ein_gedi_dead_sea hiking_upx_ein_gedi

 

 

 

 

 

 

La réserve englobe les oueds David et Arougot, l’entrée est payante, même tarif que Massada et Ein Avdat.

L’oued David est sec (excepté lorsqu’il pleut!) et l’oued Arougot a un cours pérenne qui permet d’allier randonnée et baignade pour le bonheur de tous. On peut y faire des balades courtes, comme y passer la journée entière à découvrir l’un, puis l’autre des deux canyons, en aller et retour, en boucle, tout y est possible. Dans le canyon de l’oued Arougot vous marcherez en compagnie des bouquetins et des damans des roches, peu farouches car protégés depuis des décennies. Du fait de la présence de cette faune, il est strictement interdit d’emmener de la nourriture dans l’oued Arougot. Les gens ont en effet la mauvaise habitude d’attirer les animaux en leur donnant à manger ce qui perturbe leur mode de vie.  Entre les deux oueds, plusieurs sites archéologiques, comme le temple chalcolithique, Tel Goren et surtout l’ancienne synagogue et ses mosaïques exceptionelles.

bouquetins_Ein_Gedi Daman_des_roches

 

 

 

 

 

 

Evitez les fêtes juives et les samedis, très fréquentés.

On poursuit notre route vers le nord de la mer Morte. Aperçu sur l’oued Dragot et son canyon (J’aurais souhaité écrire « superbe » ou « magnifique », mais je commence à être à court de superlatifs... Vous l’aurez compris, tous ces canyons sont impressionnants et... superbes !).

Jérusalem, à 1h de route nous attend... DSCN0126

Suite au prochain numéro dans lequel je vous parlerai des montagnes d’Eilat).